LEXIQUE EN FOLIE

Jeux

Pour qu’une activité puisse être considérée comme un jeu, il faut qu’elle possède 5 caractéristiques (Brougère)

  • que l’on sache qu’il s’agit d’un jeu, même si l’activité existe aussi en dehors du jeu : « Jouer à cuisiner » n’est pas « faire la cuisine » ;
  • que l’on décide librement d’entrer dans le jeu.
  • l’existence de règles implicites ou explicites partagées, même si le déroulement du jeu peut changer ces règles ;
  • que le jeu n’aie pas de conséquence directe dans la vie « réelle », matérielle et sociale ;
  • l’incertitude sur l’issue du jeu.

Jeux associatifs

Le jeu associatif est un moment passé ensemble, sans objectif individuel ou commun. Le défi proposé oblige la mobilisation ou la concertation de chacun des participants.

Voici quelques jeux : parachute collaboratif – crayon collaboratif – cube collaboratif.

Certains jeux peuvent se jouer de manières associatives : Timeline – Concept – Imagine – Blackstories

Si nous qualifions les processus d’animation présentés au sein de ce site comme collaboratifs, une partie d’entre eux pourrait être associatifs. En effet, à l’origine, le plus important dans les jeux-cadres est le vécu et non le résultat du processus. C’est leur implémentation dans l’enseignement et les adaptations qui les ont faits basculés vers la collaboration.

Intelligence collective

L’intelligence collective désigne la capacité d’un groupe à faire converger intelligence et connaissances des différents membres pour avancer vers un but commun. Elle s’appuie essentiellement sur la qualité des interactions entre les équipiers.

Les caractéristiques de l’intelligence collective sont, pour les plus simples d’entre elles :

  • une information locale et limitée
  • un ensemble de règles simples par rapport au comportement du système global ;
  • des interactions sociales multiples et différents
  • une structure émergente utile à la collectivité

A travers ce site, nous aimerions participer au développement de l’intelligence collective. La participation à des processus d’animation n’est sans doute pas suffisant. C’est pour cela que, dans un seconde phase, ce site proposera en plus une ou plusieurs stratégies mettant en musiques ces activités collaboratives.

Jeux coopératifs

Les jeux coopératifs se distinguent des jeux collaboratifs par le fait qu’ils attribuent un rôle et des compétences différentes à chaque joueur. C’est ensemble, sous la pression du temps, qu’ils vont devoir oeuvrer pour sauver la terre, la population.

Dans un jeu coopératif, les joueurs trouvent un bénéfice réciproque à aider et à se faire aider.

Parmi les objectifs à atteindre, on retrouve : un ennemi à vaincre, un phénomène naturel à éviter, une équipe à battre, tout le monde gagne ou tout le monde perd, une ou ou plusieurs possibilités d’entraide entre les partenaires.

On distingue différents types de jeux coopératifs :
– Les jeux compétitifs : la victoire d’un joueur ne peut être atteinte que par l’alliance avec d’autres
joueurs. Il s’agit plus de collaboration que de coopération.
– Les jeux d’équipe : la victoire ou la défaite est partagée par plusieurs joueurs.
– Les jeux semi-coopératifs : la victoire s’acquière seul, mais c’est le jeu qui l’emporte si les joueurs jouent de façon trop personnelle.
– Les jeux de pseudo-coopération : les joueurs se liguent tous contre un seul joueur.
– Les jeux coopératifs au niveau de la stratégie ou du défi à relever.

Voici quelques exemples de jeux de société pour l’enseignement : l’île interdite, le désert interdit, Pandémie,  Captain Sonar, etc.

Jeux collaboratifs

Les jeux collaboratifs sont des jeux où tous les joueurs ont une mission à remplir. Ensemble, ils doivent gagner contre un danger, contre un méchant.  Les joueurs ont un rôle et des actions identiques.

Très présent dans les classes des enseignements maternelles et primaires, les jeux collaboratifs disparaissent par après. Dans le meilleur des cas, certains réapparaissent dans le cadre d’un cours d’éducation physique.

Les objectifs visés sont multiples :
– Modifier les représentations sur le jeu souvent associées à la compétition
– Favoriser le « vivre ensemble » en développant des valeurs (respect, solidarité, coopération) ou des
comportements (entraide, écoute, esprit d’équipe, cohésion du groupe, interactions)
– Organiser des situations de communication
– Réactiver les concepts étudiés en classe

Voici quelques exemples de jeux de société pour l’enseignement :   la glace et le ciel, Hannabi, Mystérium, Magic Maze, The Game, Aya, Unlock, Fantômes piégés, le petit verger

Même si nous aimerions développer les compétences coopératives chez les individus, la plupart des processus d’animation que nous proposons au sein de ce site sont collaboratifs.  La coopération, étant un exercice plus complexe, il demande en effet la confrontation à des processus d’animation précis respectant une certaine chronologique permettant de développer progressivement les compétences.

Ludopédagogie

Le terme « ludopédagogie »  englobe à la fois la pédagogie du jeu et la pédagogie des jeux. Il s’agit d’une part de l’utilisation du jeu et des jeux dans les apprentissages, mais plus encore d’une méthodologie d’apprentissage basée sur le jeu. Ce site qui s’adresse principalement aux enseignants et aux formateurs veut vous proposer des processus d’animation 2.0. intégrant au maximum les mécaniques des jeux de société.

Jeux-cadres

Les jeux-cadres de Thiagi sont des processus d’animation collaboratifs structurés en étapes qui permettent d’atteindre de nombreux objectifs. Utilisé à l’origine au sein des entreprises, ils ont faits leur entrée dans l’enseignement depuis une dizaine d’années.  A cette fin, ils ont subi de nombreuses adaptations  :

  • focus sur la qualité du produit fini
  • prise en compte des intelligences multiples
  • mise en avant du débriefing

Intelligences multiples

Nous devons la théorie des Intelligences Multiples à Howard Gardner. Cette théorie qui définit 8 types d’intelligences est contestée aujourd’hui par les neurosciences et utilisée comme grille de lecture dans le domaine pédagogique. Par rapport aux processus d’animation que nous proposons au sein de ce site, les intelligences multiples nous permettent de différencier les étapes et mes stratégies proposées.

transition